Correspondance européenne | 231, France

Imprimer cette page

France: écart entre pays réel et pays légal

Nicolas SarkozyL’écart entre le pays réel et le pays légal est inhérent à tout système politique. Il est particulièrement inattendu dans les régimes démocratiques où le pouvoir est censé représenter la population et, de ce fait, il est d’autant plus scandaleux et pénible pour les électeurs qui se sentent victimes d’une imposture permanente sur laquelle ils n’ont aucune emprise. Or l’écart entre le pays réel et le pays légal se creuse en démocratie où, de plus en plus, une classe politique se conduit comme une élite privilégiée et semble servir des intérêts très éloignés du bien commun ou des préoccupations de la population.

En France, 67 % ne font pas confiance à Nicolas Sarkozy pour améliorer la situation de la France et des Français d’ici 2012 y compris avec un nouveau gouvernement (sondage Viavoice “Libération” : “Le Bulletin Quotidien” du 15 novembre 2010). 70 % sont mécontents, en général, de Nicolas Sarkozy (baromètre mensuel IFOP-JDD du 24 octobre : “Le Monde”du 26 octobre 2010) comme Président de la République.

La politique économique du gouvernement Fillon est jugée « mauvaise » par 68 % des personnes interrogées (sondage BVA “Les Echos”, “France info” du 16 au 18 décembre : “Le Figaro.fr”du 21 décembre 2010). Ce sondage confirme celui de BVA-Absoluce des 19/20 novembre qui donnait le même taux (“Le Bulletin Quotidien” du 24 novembre 2010). Plus inquiétant même, 76 % des Français pensent que leurs enfants n’atteindront jamais leur propre niveau de vie (étude du Crédoc sur les classes moyennes :“Le Monde Magazine” du 6 novembre 2010) et 35 % des salariés interrogés estiment que les facteurs liés à leur activité professionnelle constituent les plus grands risques de détérioration du bien être (étude Malakoff Mérédic : “Les Echos”du 10 décembre 2010). Enfin, 82,3 % des personnes interrogées pensent que le gouvernement va augmenter les impôts (sondage Obéa Infraforces : “Le Bulletin Quotidien” du 26 octobre 2010).

L’efficacité de Nicolas Sarkozy en matière de lutte contre l’insécurité est reconnue par 49 % des personnes interrogées et par 69 % des personnes âgées (sondage IFOP “Paris Match”des 2-3 septembre :“Le Bulletin Quotidien” du 9 septembre 2010). Ce sondage confirme celui de l’IFOP “Ouest France dimanche” des 26 et 27 août qui donnait 49 % de personnes confiantes dans l’action du gouvernement en matière de lutte contre l’insécurité et 51 % d’un avis contraire (“Le Bulletin Quotidien” du 30/8/2010). Pourtant, 59 % des personnes interrogées estiment que la délinquance a augmenté (sondage IFOP “France Soir” : “Le Bulletin Quotidien” du 28 juillet 2010). 4,7 millions de Français déclarent avoir été victimes de vols et tentatives de vols en 2009 soit trois fois plus que les chiffres officiels de la délinquance (enquête INSEE Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales : “Le Bulletin Quotidien” du 23 novembre 2010). (C. B. C.)