Correspondance européenne | 233, États Unis

Imprimer cette page

États-Unis: sondages révélateurs

Tremblement de terre et  tsunami au JaponQuand le gouverneur de Tokyo, Shintaro Ishihara a appelé l’énorme tremblement de terre et le tsunami au Japon un tembatsu – ou « jugement divin » – il a exprimé un rapport de cause à effet de type théologique partagé par environ 40 % des Américains.

Ishihara, par la suite, s’est excusé de ses observations. Pourtant, un récent sondage du Public Religion Research Institute (PRRI) et du Religion News Survey révèle que le gouverneur de Tokyo n’est pas le seul à penser ainsi : en effet, 16 % des Américains s’accordent sur le fait que les catastrophes naturelles sont un signe de Dieu, tandis que 22 % sont globalement d’accord. Une majorité restreinte – 51 % – ne croit pas que les catastrophes naturelles sont un signe du Tout-Puissant. Cependant, une majorité légèrement plus grande, – 56 % – a affirmé croire que Dieu a sous contrôle tout ce qui se passe dans le monde.

D’une certaine manière, le sondage a analysé le vieux dilemme philosophique : « Si Dieu est bon, alors pourquoi y a-t-il tant de catastrophes, de tragédies et de souffrances dans le monde ? ». « D’un côté, les gens confirment simplement les affirmations théologiques d’un Dieu personnel qui a la situation sous contrôle. Mais beaucoup ne feront pas le lien direct entre ce qui est en train de se passer sur la terre et ce Dieu », déclare le Docteur Robert P. Jones, Directeur Général du PRRI.

Les résultats du sondage soulignent des différences d’opinion sur cette question entre les différents groupes chrétiens. Presque 6 évangéliques blancs sur 10 (59 %) ont affirmé qu’ils croient que les catastrophes naturelles sont un signe de Dieu. Mais une minorité beaucoup plus restreinte – 30 % seulement des Catholiques et 34 % des Protestants non évangéliques – était d’accord.

Une autre question du sondage ralliait un accord beaucoup plus vaste : malgré les difficultés économiques des Américains, 83 % des personnes interrogées ont affirmé qu’il était important de fournir une aide financière au Japon et aux autres nations souffrant à cause de catastrophes naturelles. Le sondage PRRI a interviewé un échantillon aléatoire de 1.008 adultes de 18 ans et plus entre le 17 et le 20 mars. Le sondage a une marge d’erreur de +/- 3%. (www.foxnews.com)