Correspondance européenne | 250, Allemagne

Imprimer cette page

Allemagne : le coran pour tous

Ibrahim Abou Nagie, présenté comme un homme d’affaires d’origine palestinienne, a lancé en octobre 2011 le projet Lies ! (en français Lis !). C’est une campagne de propagande qui vise à distribuer gratuitement 25 millions d’exemplaires du coran en Allemagne, soit un exemplaire pour chaque ménage allemand. Selon l’équipe de distribution, 250 000 exemplaires auraient déjà été distribués et des dizaines de milliers sont en cours d’impression.

Chaque exemplaire du coran acheté avec une couverture rouge sert à financer un exemplaire du coran distribué aux non-musulmans avec une couverture bleue. La distribution se fait aussi par le biais d’un site internet ou lors de rencontres à dans la rue, les marchés ou encore lors de campagnes d’information. Environ 100 stands d’informations sur l’islam ont déjà été mis en place à travers une dizaine de villes Allemandes, en particulier en Westphalie Rhénane, en Basse-Saxe, à Hesse et Hambourg. Abou Nagie est aussi prédicateur salafiste à ses heures, c’est-à-dire un adhérent d’une des branches les plus radicales de l’islam. Son objectif est d’inviter les gens à rejoindre l’islam ce qui est fortement recommandé par la sunna.

Il souhaite d’autre part briser ce qu’il considère comme des clichés très largement véhiculés par les médias : « Si chaque musulman fait cela, dans un an nous aurons fourni à chaque personne en Allemagne un exemplaire de la traduction du Saint Coran. Lorsqu’ils liront la Parole d’Allah, ils ne nous étiquetteront plus comme des terroriste ou radicaux ». Il est probable qu’il rencontre moins de succès de ce côté-là car lorsque les Allemands liront les versets qui prêchent la violence, l’oppression, la guerre, les massacres de non-musulmans et la discrimination légale, ils tireront naturellement la conclusion que l’islam est une idéologie dangereuse. Ils comprendront que le terrorisme musulman n’est pas une déviation de l’islam, mais l’islam pur et intégral.

Vu sous cet angle, la distribution de corans – pour autant que les textes des corans à couverture rouge et à couverture bleue soient identiques – pourrait se révéler utile à l’Allemagne en mettant en lumière la véritable nature de l’islam. Quelques politiciens se sont émus de cette distribution à grande échelle. Le chef du groupe parlementaire des Unions chrétiennes de la chancelière Angela Merkel, Volker Kauder, a « fermement » condamné une initiative qui, selon lui, « exploite le Coran à des fins extrémistes ». Une porte-parole du parti libéral FDP, partenaire gouvernemental minoritaire, a elle aussi jugé « inexcusable » que ces distributions « exploitent l’écriture sacrée comme moyen de propagande au service de l’extrémisme ». Comme quoi les politiciens sont toujours les derniers à voir la réalité telle qu’elle est. (C. B. C.)