Correspondance européenne | 250, Livre

Imprimer cette page

Livres: Lorette aux XVIe et XVIIe siècles

Le professeur Yves-Marie Bercé, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, vient de consacrer un très bel ouvrage à Notre Dame de Lorette : Lorette aux XVIe et XVIIe siècles. Histoire du plus grand pèlerinage des Temps moderne (PUPS, Paris 2011). Selon la tradition, les anges auraient, en 1294, lors de la chute des dernières principautés chrétiennes de terre sainte, transporté miraculeusement à Lorette la maison où vivait la Vierge à Nazareth.

A partir de la fin du XVe siècle, Lorette est devenu ainsi un lieu de pèlerinage privilégié, encouragé par le Saint-Siège et fréquenté chaque année par des milliers de pèlerins ainsi que par les plus hauts personnages et les plus grands saints. Tour à tour, Catherine de Médicis, Henri III et Louis XIII ont invoqué la Vierge de Lorette lui faisant porter des offrandes magnifiques. Eminent connaisseur des institutions et des mentalités de l’Europe baroque, Yves-Marie Bercé décrit dans le détail l’éclosion et le succès extraordinaire du sanctuaire de Lorette, autour duquel se construisit une ville dotée de privilèges par le pape Sixte Quint.

Il s’intéresse aussi bien à l’administration et à la défense du sanctuaire, longtemps menacé par les incursions mahométanes, qu’à la ferveur des fidèles, à la joie qui les anime, décrivant, autant que faire ce peut, les traits de cette piété populaire si souvent dédaignée par les pseudo-élites rationalistes qui oublient que le catholicisme est d’abord fondé sur la charité, c’est-à-dire sur un lien d’affection entre Dieu et les hommes favorisé par la médiation des saints et, en particulier, de la Vierge Marie. « Deus caritas est » (Benoît XVI). En nous faisant connaître l’histoire de l’un des hauts lieux de la spiritualité et de la civilisation catholique, le beau livre d’Yves-Marie Bercé apporte une contribution salutaire à la mise en valeur des racines chrétiennes de notre civilisation européenne. (P.P.B.)