Correspondance européenne | 254, Syrie

Imprimer cette page

Syrie : le vrai visage des révolutionnaires

Les évacués continuent à frapper à la porte du Sanctuaire de Tabbaleh, dédié à la Conversion de Saint Paul, à Damas. Les frères franciscains de la Custodie de Terre Sainte et les Sœurs franciscaines missionnaires du Cœur Immaculé de Marie, qui gèrent l’église, ont accueilli de manière stable huit familles et assurent la subsistance de 45 autres, chrétiennes et musulmanes.

Il s’agit d’évacués de Damas, de civils victimes des affrontements entre l’armée régulière et les groupes révolutionnaires qui, au cours des derniers jours, ont mis la ville à feu et à sang. « Nous cheminons dans l’espérance et nous cherchons à les consoler tous, en ces heures tragiques » déclare le Frère Romualdo Fernandez OFM, Recteur du Sanctuaire, indiquant qu’une foule de personnes vient chaque jour prier pour demander la protection de Dieu et de la Vierge Marie.

Sœur Yola, l’une des religieuses franciscaines qui aident chaque jour les familles des évacués raconte : « Nous faisons de notre mieux pour aider les familles des évacués. (…) Nous ne faisons aucune confiance aux prétendus révolutionnaires. Quels sont les révolutionnaires qui font du mal au peuple ? Ils ont fait du mal à tous, chrétiens et musulmans. De nombreuses familles ont tout perdu ».

« La religion – poursuit la religieuse – n’a rien à voir avec ces actions armées et cette souffrance. Nous avons toujours vécu côte à côte avec les musulmans et nous continuerons à le faire. Le gouvernement syrien a jusqu’ici été laïc, il a garanti à la Syrie sécurité et stabilité. Aujourd’hui, nous vivons seulement dans le désordre, l’insécurité, le chaos et la souffrance. Et qu’en sera-t-il demain ? Mais nous savons, en tant que chrétiens, que Dieu nous protège et notre espérance est vivante. Et, en tant que chrétiens, nous avons une certitude : nous n’abandonnerons jamais la Syrie » (“Agence Fides”, 21 juillet 2012).