Correspondance européenne | 267, Italie

Imprimer cette page

Italie : énorme succès de la Marcia per la Vita à Rome

« Je salue les participants à la Marche pour la vie et j’invite tout le monde à maintenir leur attention vive sur la cause si importante du respect pour la vie humaine depuis sa conception » : c’est par ces paroles du pape François que s’est conclue la troisième Marche pour la Vie organisée le 12 mai dernier par les associations Famiglia Domani et le Movimento Europeo Difesa Vita, avant que le pape en personne aille saluer et bénir les manifestants via della Conciliazione.

Partie le matin à neuf heures du Colisée la désormais traditionnelle Marche pour la Vie romaine a remporté un franc succès. Qu’on en juge : d’un millier il y trois ans, quinze mille l’an dernier, les marcheurs, aux dires des carabiniers eux-mêmes étaient entre trente et quarante mille cette année. Instituts religieux, associations pro-vie italiennes, américaines, polonaises, françaises, enfants, scouts, ordre de Malte, tous s’étaient donné rendez-vous en ce beau dimanche romain pour réaffirmer leur amour de la famille et leur respect de la vie, leur opposition à l’avortement comme à l’euthanasie.

En tête de cette foule joyeuse et colorée, marchait, comme l’année dernière, le maire de Rome Gianni Alemano, ainsi que de nombreux parlementaires comme Maurizio Gasparri, Giorgia Meloni (ancien ministre du dernier gouvernement Berlusconi), Maurizio Sacconi et Carlo Giovarnardi. Maurizio Gasparri expliquait ainsi sa présence : « Défendre la vie de sa conception à son terme naturel est un devoir des institutions à chaque niveau, tout comme l’est le soutien à la famille, à travers des politiques sociales, économiques et fiscales » (“Il Giornale”, 12 mai 2013).

Le cardinal Leo Burke dont il n’est point besoin de rappeler l’engagement en faveur de la défense de la Vie, a tenu à être présent au milieu des marcheurs. La Marche avait recueilli le soutien de 13 cardinaux et de plus d’une vingtaine d’évêques italiens.

Il semble bien que ces thèmes de la défense de la vie soient, enfin, en train de reconquérir l’espace public italien : la grande presse italienne, “La Stampa”, “Il Giornale”, “Il Corriere della Sera”, “Il Foglio” sous la plume de l’excellent Giuliano Ferrara, et même “La Repubblica”, notoirement de gauche, ne s’y est pas trompée. Tous, au lendemain de la Marche, en ont fait l’écho, reconnaissant par là-même qu’un tabou est train de tomber dans la société italienne. Comme le rappelait Virginia Coda Nunziante, porte-parole de la Marche « le combat en faveur de la vie est aussi la défense de la société toute entière, soumise à une énorme et effrayante crise de valeurs ». Et d’annoncer la prochaine Marche pour la Vie romaine, le 4 mai 2014.

Le 15 mai, le pape François twittait « c’est Dieu qui donne la vie. Respectons et aimons la vie humaine, tout particulièrement celle qui est sans défense dans le sein maternel ». On ne saurait être plus clair. Le 16 juin prochain, le Pape célébrera une messe pour la Vie place Saint-Pierre. (Marie d’Armagnac)