Correspondance européenne | 269, Liban

Imprimer cette page

Liban : consécration du Pays au Cœur Immaculé de Marie

Le Liban et le Moyen-Orient ont été consacrés au Cœur Immaculé de Marie, au cours d’une cérémonie solennelle au sanctuaire de Notre-Dame du Liban, sur la colline de Harissa, dimanche 16 juin, au cours d’une messe en présence de représentants de l’épiscopat libanais et de Mgr Gabriele Giordano Caccia, nonce apostolique.

Le cardinal Béchara Boutros Raï, patriarche d’Antioche des maronites, et avec lui tous les patriarches des autres Eglises ont procédé à la lecture de l’acte de consécration à l’issue de la Messe. Le Président libanais, le général Michel Sleimane, et le Premier ministre désigné, Tammam Salam, étaient également présents.

« Seule Marie est capable de sauver ce Liban balloté par les flots » a déclaré le patriarche maronite qui a ajouté : « En consacrant le Liban au Cœur Immaculé de Marie, nous nous engageons tous à le protéger comme terre sainte, par une réconciliation nationale qui commence par une réconciliation au sein de la classe politique… ». Une multitude de personnes étaient présentes tout autour de la basilique, intercédant pour « que le pays des cèdres ne soit pas ruiné par la contamination des conflits qui déchirent la Syrie ». Les croyants ont renouvelé leur engagement à promouvoir les valeurs humaines et chrétiennes dans leurs familles et publiquement, afin de construire « une civilisation qui éduque la personne humaine à écouter et à obéir à Dieu, qui parle constamment au cœur ».

Au cours de l’homélie, le cardinal a rappelé que le Liban est le seul pays dans lequel la solennité de l’Annonciation, le 25 mars, est célébrée à la fois par les chrétiens et par les musulmans en tant que fête nationale.

L’acte de consecration à Marie a été longuement préparé par la vénération de Notre Dame de Lumière qui a rendu visite à chaque paroisse du Liban, meme la plus petite et la plus éloignée.