Correspondance européenne | 278, Italie

Imprimer cette page

Le coût de l’avortement

Combien cela nous coûte de tuer nos enfants ? Prenez par exemple les taux en vigueur en Italie à partir du 1er Janvier 2012 : chaque avortement unique peut aller de 1 479 euros à 1 814 euros. Essayons de prendre ces chiffres et de les multiplier par le nombre d’avortements dans un an en Italie.

Le ministre de la Santé a annoncé qu’en 2010, 115 372 avortements avaient été pratiqués dans les hôpitaux publics, avec un taux d’avortements – c’est à dire le nombre d’avortements pour 1 000 naissances – égal à 207. Cela signifie que tous les 5 enfants nés 1 est éliminé. Si nous multiplions 1 479 Euros par 115 372, cela démontre que, dans un an, pour tuer des enfants, l’Italie dépense plus de 170 millions. Si nous prenons le chiffre de 1 814 euros, alors la dépense annuelle pour les avortements atteint le chiffre de 209 millions d’euros.

Dans les deux cas, la somme est très importante et on pourrait aider les femmes qui veulent un avortement pour des raisons économiques, à garder l’enfant. Mais celle économique n’est souvent pas la motivation décisive et souvent les véritables raisons sont ailleurs. Ceci est démontré par le taux d’avortement qui est plus élevé dans les régions avec de bonnes conditions économiques : en Ligurie on a 294 avortements toutes les 1 000 naissances, en Emilia Romagna 258, au Piémont 256, tandis que dans la région Basilicata “seulement” 140 sur 1 000.