Correspondance européenne | 284, Autriche

Imprimer cette page

Autriche : le Cardinal Schoenborn bénit Conchita Wurst

Cardinal SchoenbornLe cardinal de Vienne Christoph Schoenborn bénit la victoire de la drag queen “barbue” Conchita Wurst à l’Eurovision Song Contest, le festival de chansons le plus populaire d’Europe. Selon Schoenborn, en effet, dans le “jardin arc-en-ciel” du Seigneur, il y a de la place pour tous: « dans le jardin aux diverses couleurs du Seigneur, il y a de l’espace pour toutes les multitudes ».

L’influent cardinal de Vienne, dans sa rubrique habituelle du quotidien “Heute”, n’a pas employé d’expressions détournées pour faire comprendre de quel bord il se trouve: « ceux qui sont nés hommes ne se sentent pas tous hommes, et la même chose peut valoir aussi pour les femmes. Ils méritent notre respect comme tous les autres êtres humains ».

Le personnage de Conchita Wurst  représente parfaitement la question de l’acceptation qui, pour Schoenborn, « est une thématique importante, réelle », dans la mesure où le concept de « tolérance », toujours selon le cardinal de Vienne, signifie « qu’il faut respecter les personnes, même si on ne respecte pas leurs opinions ». C’est donc pour ce motif que le cardinal se dit « content » pour « Thomas Neuwirth, qui sous son nom de scène Conchita Wurst, a eu un tel succès ».

Les déclarations surprenantes de Christoph Schoenborn semblent aller de paire avec les non moins incompréhensibles et déconcertantes affirmations du secrétaire della Conférence Episcopale italienne,  Mgr Galantino, qui avait déclaré récemment ne pas s’identifier « avec les visages inexpressifs de ceux qui récitent le rosaire devant les cliniques » où l’on pratique l’avortement. Le visage “barbu” de Conchita Wurst semble être le miroir fidèle et emblématique de la confusion morale qui règne dans notre société et, hélas, aussi à l’intérieur même de l’Eglise catholique.