Correspondance européenne | 284, États Unis

Imprimer cette page

États-Unis : Google truque ses propres résultats pour se plier aux lobbies de l’avortement

googleLe colosse de la recherche on-line Google se plie aux pressions des associations abortistes en “truquant” ses propres résultats. L’accusation a été portée par le président du National Right to Life Committee, Carol Tobias, qui a dénoncé le comportement incorrect de Google, en montrant de quelle manière le leader de la recherche sur le Web est en train de « mener une guerre sur les femmes, en limitant la connaissance des options et services disponibles pour les femmes ».

NARAL Pro- Choice America, l’une des associations au centre des pressions exercées sur Google, a justifié ses propres demandes en affirmant vouloir soutenir le droit des femmes de choisir.

Ainsi donc, au nom de la “liberté de choix”, le groupe pro-avortement américain a prié l’agence de Mountain View d’enlever les annonces de son site relatives aux Centres d’aide à la Vie, qui aident les femmes à mener à terme leur grossesse. Pour finir, Google a cédé, malgré sa politique publicitaire interdisant expressément les « publicités fausses, inexactes ou mensongères, mais appuyées par des faits ».

Ilyse Hogue, président de NARAL Pro-Choice America a affirmé: « Quiconque recherche des services pour avorter devrait être en mesure de trouver sur les moteurs de recherches toutes les ressources utiles en la matière. Tout ce qui ne favorise pas une telle recherche constitue connivence et complicité avec les groupes qui idéologiquement mènent des campagnes destinées à mentir ou à jeter l’opprobre sur les femmes qui doivent prendre une des décisions les plus importantes de leur vie ». Selon les Etudiants pour la Vie d’Amérique, il y a actuellement environ 2 200 « centres de crise pour la grossesse » aux États-Unis qui, contrairement à l’organisation abortiste tristement célèbre Planned Parenthood, offrent leurs services de façon totalement gratuite.

Sur la base de ce qui est cité dans le rapport annuel, rien que sur l’année 2012, Planned Parenthood a exécuté 327 166 avortements. En 2013, ce nombre a été surpassé par le record de 333 964 avortements, le tout soutenu par d’importants soutiens financiers gouvernementaux. La décision idéologique de Google, détenteur du monopole de la recherche on-line, constitue une censure très grave et un abus injustifiable à l’égard de tous ceux qui se battent pour le premier et le plus important des droits: le droit à la vie. (Lupo Glori)