Correspondance européenne | 286, États Unis

Imprimer cette page

États-Unis: Warren Buffett finance les organisations abortistes

Warren Buffett finance les organisations abortistesEntre 2001 et 2012, le financier multimillionnaire des États-Unis Warren Buffett a donné plus de 1 200 millions de dollars au profit de l’industrie mondiale de l’avortement.

L’incroyable révélation provient des résultats irréfutables d’une étude approfondie menée par une organisation américaine d’étudiants pro-vie, la Students for Life of America. Sa présidente, Kristan Hawkins, commentant les faits, a dénoncé au Media Research Center, de quelle façon le magnat américain a “assuré la destruction de millions d’enfants dans le monde entier”, soulignant son rôle décisif et extraordinaire de “mécénat” du mouvement abortiste mondial. Lila Rose, présidente de Live Action, a accusé Buffett d’être un «fabricant de mort», comparant ses financements considérables en faveur de l’avortement à «l’argent investi pour le génocide par les seigneurs de la guerre». Le Media Research Center, qui a passé attentivement en revue les formulaires fiscaux de la Susan Thompson Buffett Foundation, de la période 2001-2012, a communiqué le détail des chiffres et des noms des bienheureux destinataires de ce fleuve d’argent prodigué.

Les dons dispensés avec prodigalité, au cours de ces onze ans, ont été ainsi subdivisés : plus de 289 millions de dollars à Planned Parenthood, la plus grande et célèbre organisation abortiste des États-Unis, active dans le monde entier; 211 millions ont été réservés à l’ONG anglaise Marie Stopes International, 85 millions à la National Abortion Federation, 29 millions au Guttmacher Institute et 24 millions à la NARAL Pro-Choice America, toutes des organisations engagées de façon notoire et en première ligne dans la promotion internationale de ce que l’on nomme les droits sexuels et reproductifs, en d’autres termes de la contraception et de l’avortement. Non contente, la Buffett Foundation a dévolu également 32 millions de dollars à la EngenderHealth, une organisation dont le siège est à New York, active dans la diffusion de programmes de stérilisation et de planification familiale dans le monde entier.
23 autres millions ont été alloués à Population Council, une ONG fondée par John D. Rockefeller III qui promeut l’expérimentation clinique d’un médicament abortif dans le but d’en obtenir l’approbation par la Food and Drugs Administration (FDA).

Enfin le philanthrope Buffett a affecté des millions de dollars aussi aux catholiques dissidents Catholics for a Free Choice, une organisation pro-choice, dont le siège est à Washington, qui, de toute évidence, n’a rien de catholique, engagée, au nom du libre choix, dans la promotion de l’avortement, des droits gay et de l’idéologie du genre.

Les dons généreux en faveur des principales organisations abortistes internationales de la part du financier Warren Buffett révèlent l’énorme déséquilibre des forces et dévoilent qu’outre le soutien culturel, les promoteurs de la culture de mort jouissent d’un puissant et décisif appui économique de ceux que l’on nomme les «pouvoirs forts». (Lupo Glori)