Correspondance européenne | 300, Islam

Imprimer cette page

Islam : l’Etat Islamique planifie l’invasion de l’Europe depuis la Libye

image1041La Fondation Quilliam, un groupe anti-terroriste britannique, a révélé au mois de février les plans de l’Etat Islamique (EI) pour conquérir l’Europe via la Libye. En raison de son emplacement continental idéal, les combattants de l’EI souhaitent utiliser ce pays comme passerelle pour faire transiter des combattants d’Afrique du Nord par la Méditerranée.

Selon les informations du think tank Quilliam, la stratégie de l’Etat Islamique est de transporter illégalement des combattants par la Méditerranée, de Libye vers les différents ports d’Europe du Sud, comme Lampedusa en Italie (qui se situe à moins de 500 kilomètres de distance des côtes libyennes) et ainsi débuter la guerre sur l’ensemble du sud de l’Europe.

Le document Libya: The Strategic Gateway for the Islamic State, publié le 23 janvier 2015, est rédigé par un membre important de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant, connu sous le pseudonyme d’Abu Ibrahim al-Libim. Il est considéré comme un recruteur important sur Internet. Les analystes le considèrent comme un propagandiste influent et très suivi. « Twitter a fermé à plusieurs reprises les comptes de Libim et à chaque fois qu’il crée un nouveau compte, il reçoit des milliers d’adeptes très rapidement, typique d’une importante influence » a déclaré Charlie Winter, chercheur à la Fondation Quilliam.

Les plans de Libim se composent d’une première phase, qui repose sur l’utilisation d’immigrants illégaux pour débarquer en Europe du Sud, puis d’une seconde phase, avec des attaques tous azimuts sur l’Europe méridionale, avec pour objectif de semer la violence et le chaos. Les membres de l’EI espèrent réunir en Libye toute une armée de combattants originaires de Syrie et d’Irak pour envahir l’Europe.

Le document répète un certain nombre de choses déjà publiées par l’Etat Islamique dans ses Black Flags Books, celui de novembre 2014 sur l’attaque à Rome (Black Flags from ROME) et celui plus récent sur les intentions du califat de début 2015 (The Islamic State 2015).

« Nous allons conquérir Rome, par la permission d’Allah », affirme le groupe dans une vidéo exposant la décapitation de 21 égyptiens coptes – vidéo qui a conduit l’Egypte à organiser une campagne de bombardements sur des positions de l’Etat Islamique en Libye. Dans la vidéo, la Libye est décrit comme ayant « un immense potentiel », notamment avec les tonnes d’armes, de munitions et de pétrole laissés sur place après l’éviction du colonel Mouammar Kadhafi en 2011.

Les services de renseignements italiens ont pour leur part intercepté des conversations téléphoniques dans lesquelles l’État Islamique menace de faire venir en Europe de 500 000 à 700000 migrants embarqués sur des centaines d’embarcations afin de frapper « psychologiquement » l’Europe si celle-ci décidait de s’attaquer à la Libye. Dans le même temps, les partisans de l’État Islamique « se mélangeront » aux demandeurs d’asile qui traversent la Méditerranée, pour être ainsi accueillis en Europe.

Plus de 207 000 personnes ont tenté cette année de rejoindre l’Europe depuis la Méditerranée. (Quilliamfoundation, Le Journal du Siècle, 19 février 2015)