Correspondance européenne | 301, Autriche

Imprimer cette page

Autriche : la folie du gender

 feux de circulationLa propagande LGBT est maintenant endémique, sans aucune retenue, comme en témoigne la dernière « nouvelle » qui nous vient de l’Autriche. On pourrait penser à une blague de mauvais goût. Ce n’est pas le cas.

De quoi s’agit-il ? De cent feux de circulation “déguisés”. On les trouve à toutes les intersections dans le centre de la capitale, à Vienne. Ces feux ont été modifiés, de façon à représenter deux homosexuels ou deux lesbiennes qui s’illuminent pour indiquer si vous pouvez traverser la rue ou non, en lieu et place du petit bonhomme traditionnel, vert ou rouge. Les figures sont complètes, y compris les petits cœurs …

Tout cela, en prévision du Life Ball – événement de charité contre le sida, le 16 mai – et de l’Eurovision Song Contest, qui prévoit notamment pour le 22 mai, une journée thématique au titre éloquent : Conchita, Reine d’Autriche, avec la planification d’un concours Conchita Look-Alike Contest. Sans oublier le Regenbogenparade – en un mot, la Vienne Pride – prévue pour le 20 juin.

Les feux de circulation masqués gay friendly doivent donc être maintenus jusqu’à fin juin. Et cela avec l’approbation des médias et des hommes politiques à la page, qui ont tous déclaré que c’était là un excellent exemple de « tolérance ». La seule voix à s’y être opposée est celle du FPÖ, le Parti autrichien de la liberté, qui n’a pas hésité à qualifier l’ensemble de l’opération de la municipalité de Vienne de cas de « folie du gender ». Un délire financé par les contribuables, comme le rapporte le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Coût de l’opération : 63 000 euros.