- Correspondance européenne - http://www.correspondanceeuropeenne.eu -

Synode: le front des défenseurs du mariage chrétien s’ élargit

Le front est large, solide et de plus en plus compact. Un premier livre était déjà sorti l’année dernière, Demeurez dans la vérité du Christ. Mariage et communion dans l’Église catholique (Artège, Perpignan 2014), dans lequel les auteurs, les cardinaux Burke, Brandmüller, Müller, Caffara et De Paolis, ont montré clairement comment – Ecriture Sainte et textes patristiques à l’appui – il est tout à fait impossible de permettre aux divorcés remariés de recevoir le Sacrement de l’Eucharistie.

La doctrine catholique de toujours était rappelée en opposition à la proposition faite par le cardinal Kasper au Synode extraordinaire d’Octobre 2014. Mais bien qu’on ait tenté d’isoler les auteurs, en minimisant l’importance de leur travail – comme s’ils représentaient la seule voix non alignée – cette thèse est aujourd’hui démentie par les faits.

La presse en effet a déjà annoncé la parution prochaine d’un nouveau livre, dont le titre devrait être : Onze Cardinaux parlent sur mariage et famille (c’est du moins le titre de l’édition en langue anglaise qui sortira le 25 septembre aux Etats-Unis par Ignatius Press : Eleven Cardinals speak on Marriage and the Family).

Comme l’indique le titre, le livre est cette fois-ci écrit par onze cardinaux: Carlo Caffara, archevêque de Bologne; Beselios Cleemis, archevêque majeur de l’Église catholique syro-malankare et président de la Conférence épiscopale de l’Inde; Paul Josef Cordes, président émérite du Conseil pontifical Cor Unum; Dominik Duka, O.P., archevêque de Prague et primat de Bohême; Willem Jacobus Eijk, archevêque d’Utrecht; Joachim Meisner, archevêque émérite de Cologne; John Olorunfemi Onaiyekan, archevêque d’Obuja (Nigéria); Antonio Maria Rouco Varela, archevêque émérite de Madrid; Camillo Ruini, vicaire général émérite de Sa Sainteté pour le diocèse de Rome; Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements; Jorge Liberato Urosa Savino, archevêque de Caracas (Venezuela).

La direction éditoriale de l’ouvrage est du professeur de droit canonique Winfried Aymans, de la Ludwig-Maximilians-Universität de Münich, en Bavière. Les langues prévues, outre l’anglais, sont certainement l’italien (avec l’éditeur Cantagalli) et l’allemand (avec l’éditeur Herder).

L’optique de ce nouveau travail devrait être purement pastorale. On y répond à des questions bien précises telles que, par exemple, comment préparer au mariage des fiancés ayant très peu de souvenirs du catéchisme et pétris de laïcité; ou comment soutenir celui ou celle qui est abandonné par son conjoint et veut rester fidèle à l’indissolubilité des vœux de mariage.

Cela démontre bien qu’il n’y a pas un troisième “parti” entre conservateurs et progressistes au Synode, comme certains l’auraient signifié malicieusement. Car les concepts exprimés sont sur la même ligne de pensée, non seulement que le livre Demeurez dans la vérité du Christ des cinq cardinaux, mais aussi de la Doctrine catholique de toujours. Quinze est donc le nombre total des cardinaux qui, avec les deux livres, ont pris une position ferme en faveur du mariage chrétien.

Dans ce même sens un autre ouvrage va paraître, écrit par dix auteurs, tous cardinaux et évêques d’Afrique, dont Robert Sarah, Francis Arinze, Christian Tumi, Théodore Sarr, Samuel Kleda. Le livre sortira aux Etats-Unis le 26 septembre prochain, toujours chez Ignatius Press, avec le titre Christ’s New Homeland – Africa. Contribution to the Synod on the Family by African Pastors (La nouvelle patrie du Christ – l’Afrique. Une contribution des Pasteurs africains au Synode sur la Famille). Comme l’ indique le cardinal Francis Arinze dans sa préface, le but est de fournir un aperçu unique sur les positions des Africains à l’égard du mariage et de la famille, de discuter de la culture et des traditions de leur continent, tout en attirant «l’attention sur le bel et riche enseignement du Magistère de l’Église sur ce sujet».

Mais ce n’est pas tout : dès le début du mois de Septembre sera disponible le livre De Matrimonio publié par l’Union Internationale des Juristes Catholiques, une association de droit pontifical. Neuf experts internationaux ont rédigés des articles qui paraîtront chacun dans sa propre langue: Danilo Castellano, professeur de Philosophie du Droit et ancien Doyen de la Faculté de Droit de l’Université de Udine (Italie); Ricardo Dip, du Département de la Cour de Justice de São Paulo (Brésil); Brian McCall, de l’Université de Oklahoma (États-Unis); Wolfgang Waldstein, professeur émérite de Droit romain et ancien Recteur de l’Université de Salzbourg (Autriche); Bernard Dumont, directeur de la revue Catholica (France) ; Alejandro Ordóñez Maldonado, procureur général de la République de Colombie; José Maria Sánchez de l’Université de Séville (Espagne); Luis Maria de Ruschi, du Tribunale Interdiocesano Bonarense (Argentine) et Miguel Ayuso, professeur à l’Université Pontificale Comillas de Madrid (Espagne), président de l’Union Internationale des Juristes Catholiques et coordinateur de l’ouvrage. Des copies de ce texte ont été envoyées au Pape, aux cardinaux et aux évêques du monde entier. (Mauro Faverzani)