Correspondance européenne | 326

Imprimer cette page

Consécration du Pays au Sacré-Cœur de Jésus

Consécration du Pays au Sacré-Cœur de JésusA l’occasion de sa participation au Déjeuner National de Prière au Swissotel de Lima, le Président du Pérou, Pedro Pablo Kuczynski, en sa qualité de mandataire suprême a récité la prière de consécration rédigée par la Mission pour l’Amour de Dieu dans le Monde : « Avec l’autorité qui m’a été conférée, je fais acte de consécration de ma personne, de ma famille et de la République du Pérou, à l’amour et à la protection de Dieu tout-puissant par l’intercession du Sacré-Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie ».

D’importants dirigeants du monde de l’entreprise et du monde politique ont participé à l’événement, notamment la Présidente du Congrès, Luz Salgado, qui a également fait une prière demandant à Dieu Son aide et Sa protection. 

C’est la première fois qu’un Président de la République assiste au Déjeuner National de Prière organisé par les Petits Groupes de Prière, une initiative qui est née au Sénat des États-Unis en 1943 et qui est parvenue au Pérou en 1985. Il s’agit de groupes d’amis qui se réunissent une fois par semaine afin de partager le repas, méditer sur les enseignements de Jésus et prier ensemble. 

Aldo Bertello Costa, coordinateur des Petits Groupes de Prière, a rappelé que l’intention du Déjeuner était de prier pour les dirigeants et « d’envoyer à tous les Péruviens un message d’optimisme et de réconciliation. Tous unis pour notre cher pays ». 

Le Président péruvien a confié au Sacré-Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie « (son) gouvernement avec tous les travailleurs et citoyens qui se trouvent sous (sa) responsabilité ». Et d’ajouter : « j’offre à Dieu tout-puissant mes pensées et décisions comme Président afin que je les utilise pour le bien de notre pays  et que je sois toujours conscient durant ma gouvernance des Dix Commandements ». 

Durant la cérémonie du 21 octobre, le président péruvien a également demandé pardon à Dieu « pour toutes les transgressions qui ont été commises dans le passé, toutes celles qui ont été faites sous la République et pour toutes les décisions qui ont été prises en opposition à Ses commandements ».

La consécration a été accueillie de diverses manières sur les réseaux sociaux.  Tandis que certains célébrèrent le geste, d’autres ont rappelé que durant les dernières semaines, des parlementaires du parti de M. Kuczynski ont promu des initiatives en faveur de la dépénalisation de l’avortement, des unions homosexuelles et de l’idéologie du genre dans les écoles. 

Quelques jours auparavant, le parlementaire Alberto de Belaúnde, du parti de M. Kuczynski, avait déclaré à RPP TV que, concernant le projet de dépénalisation de l’avortement en cas de viol, dont il fait la promotion avec d’autres parlementaires, « la position de l’Église catholique et d’autres dénominations chrétiennes est absolument sans importance ». (http://tfp-france.org/27017/le-president-du-perou-consacre-son-pays-au-sacre-coeur-de-jesus)