Correspondance européenne | 327, CE

Imprimer cette page

Anniversaires: la fête de l’Immaculée Conception

t-s-v-marieL’Église catholique célèbre le 8 décembre et pendant toute l’Octave, avec une solennité particulière, le plus glorieux des privileges de la très-sainte Vierge, celui de sa pureté sans tache, de son Immaculée Conception qui a toujours été dans l’Église une pieuse et universelle croyance.  L’Écriture sainte dit de Marie qu’Elle est pure come le soleil et qu’il n’y a pas de tache en Elle. Et les Pères de l’Église en donnent les raisons: Marie étant destinée à être la coadjutrice de son divin Fils dans l’œuvre de la redemption des hommes, ne davait-elle pas, par privilege, être exempte de tout péché, comme son Fils l’était par nature? Le Fils unique ayant dans le ciel un Père trois fois saint, ne convenait-il pas asbolument qu’il eût sur la terre une mère en qui l’éclat de la sainteté n’eût jamais été flétri? Les anges, Adam et Ève ayant été créés en état de grace, Notre-Seigneur, dans son amour filial, pouvait-il faire moins pour sa mère que pour ses serviteurs? Devant habiter en Elle pendant neuf mois, comment aurait-Il permis que son ennemi occupant le premier le sanctuaire qu’Il s’était choisi? Ne convenait-il pas au contraire que ce temple fût parfaitement saint, que ce tabernacle très-pur formé par le Saint-Esprit fût magnifiquement orné de toutes les grâces et de tous les dons célestes!

Origène disait que le mot “pleine de grâce” n’est appliqué dans l’Écriture qu’à Marie seule, d’où il faut conclure qu’elle a reçu la grâce extraordinaire d’être préservée du péché originel. Saint Ambroise dit de même que Marie a été exempte de toute souillure… Soit donc que nous parcourions d’âge en âge la belle tradition des siècles passés, soit que nous nous bornions à constater la croyance universelle de l’Église à ce fait incontestable, manifeste, éclatant, qui suppose à lui seul et résume toute l’antique tradition dont il est le couronnement magnifique, nous pouvons prononcer aevc certitude: l’univers catholique tout entier croyait et confessait de bouche la perpétuelle innocence de Marie.

«Mais depuis cette grande journée dont la mémoire, si récente encore, ne périra jamais dans l’histoire, nous avons la consolation de voir et de reconnaître avec toute l’Église dans l’Immaculée Conception de notre mère une vérité de foi. La tradition des siècles a parlé, la savante théologie a recueilli le témoignage des siècles, et, les élevant dans la lumière de Dieu, en a fait à la bienheureuse Vierge un monument de gloire. Tous les évêques du monde, interrogés, ont unanimement répondu, et dans l’auguste basilique, temple immense de l’immortelle unité catholique, la suprême autorité pontificale a fait entendre avec une solennité presque inouïe jusques alors, Urbi et Orbi, la voix de Pierre confirmant ses frères, et enseignant la foi à tout l’univers.

Ô la plus pure des vierges! Ô la plus noble et la meilleure des mères! Ô Marie! C’en est donc fait! Tous les enfants de Dieu, qui sont vos enfants d’adoption, se pressent au pied de vos autels; ils vous environnent de toutes parts; ils vous redisent mille fois bienheureuse dans votre Conception immaculée! Ô très-douce Vierge! Pardonnez à notre amour faible et grossier ces louanges que nous vous bégayons dans un langage si imparfait! Ne dédaignez pas ces humbles chants de joie que vous entendez s’élever vers vous du fond de la vallée des pleurs.

Hélas! Parmis les douceurs même des plus saintes allégresses, nous ne saurions oublier nos plus profonds besoins et nos pressantes misères. Mais nos maux trouvent en vous leur remède; et tous, d’une même voix, dans le sentiment qui nous presse, nous vous adresserons avec confiance cette prière si pure et si fervente, qui est la prière des pécheurs, et qui est aussi la prière des justes et celle de toute l’Église pendant le pèlerinage d’ici-bas: Salve, Regina» (Abbé J.-R. Desbos, Livre d’or des âmes pieuses, Paris 1928).

« Il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur,

qui est le Christ, le Seigneur » (Luc 2, 11) .

Toute l’équipe de rédaction de “Correspondance européenne”

vous souhaite une Sainte Fête de Noël et une heureuse Année 2017.