Correspondance européenne | 327

Tags :
Imprimer cette page

Mexique: l’Université des Jésuites soutient la campagne pour les “mariages” homosexuels

Mexique: l’Université des Jésuites soutient la campagne pour les “mariages” homosexuelsLa UIA, l’Université Ibéro-américaine fondée et gérée par la Compagnie de Jésus, a déclaré publiquement son soutien à la campagne #SíAcepto un México para tod@s, qui prévoit l’approbation du “mariage” homosexuel dans le pays nord-américain. Ceci a été publié sur leur site web, ainsi qu’avec une vidéo sur leur profil Facebook. À la suite de cette adhésion, le vice-recteur, Alejandro Guevara Sanginés, a reçu un anneau, symbole du soutien constant de l’Université en faveur du «mariage égalitaire». Ce projet avait déjà été rejeté au mois de mai de l’année dernière par la Commission pour les Questions constitutionnelles de la Chambre des députés, sollicitée à donner son avis par le président de la République Enrique Peña Nieto.

«Dans un monde si violent, si inégal et avec si peu d’espoir, il est important qu’en tant que communauté universitaire nous donnons un témoignage de paix, d’inclusion, de solidarité et d’amour. Et c’est pour cette raison que j’accepte et remercie au nom de notre Recteur tous ceux qui sont avec moi dans cette cause. Vive l’inclusion!»: ainsi a terminé son discours le prof. Guevara lors de la cérémonie de remise de l’anneau sur l’esplanade centrale de l’Université, devant des dizaines d’étudiants et d’enseignants. Il a en outre ouvertement proclamé le “non” de l’institution catholique (ou du moins qui prétend l’être) qu’il représente, contre toute forme de discrimination de genre, d’orientation sexuelle, d’origine ethnique ou de nationalité, en spécifiant qu’il voulait travailler pour un Mexique libre de la misogynie, de l’homophobie et de la transphobie, un Mexique où prévalent les droits des familles “différentes” et l’amour libre.

«Nous ne pouvons pas nous attendre que ce soit l’État qui change la perception des choses. C’est notre responsabilité nous soucier de nos paroles, de nos actions et de notre vie. C’est pour cela, nous voulons changer de paradigme», ont proclamé les autres participants à la manifestation. La UIA prétend être un centre de formation ignatienne mais le langage utilisé et les contenus enseignés sont plutôt dignes des mouvements LGBT que des Exercices spirituels de son Saint fondateur. Et de plus, elle se situe en contraste evident aevc le Catéchisme de l’Église catholique. (Mauro Faverzani)