Correspondance européenne | 346, Christianophobie

Imprimer cette page

La liste est longue, Inde, Chine et Egypte

Les persécutions des chrétiens dans le monde sont malheureusement chaque jour plus nombreuses.

Ainsi en Inde, dans le village de Harmu, près de Ranchi, dans le Jharkhand, un homme a été agressé, frappé et menacé de mort par des radicaux hindous, qui lui ont intimé l’ordre de renier le Christ et d’honorer leur dieu-singe Hanuman. Les faits sont survenus la veille de Noël, mais la nouvelle n’a été diffusée que ces derniers jours. La police a refusé d’enregistrer la plainte de la victime. Les forces de l’ordre adoptent souvent une attitude hostile à l’égard des chrétiens et des missionnaires, accusés de convertir par la force.

La condamnation du blogueur catholique Nguyen Van Oaia été confirmée : 5 ans de prison et 4 ans de détention à domicile. Il est accusé de résistance à un officier public et violation de la liberté surveillée. Son recours en appel ayant été rejeté, il a dû être de nouveau incarcéré. Il est membre du mouvement démocratique hors-la-loi “Viet Tan” et co-fondateur de l’association des ex-prisonniers de conscience. Selon certains témoignages, police et voyous auraient agressé, à l’extérieur du tribunal, un groupe de partisans du dissident, leur arrachant leurs portables et les banderoles appelant à sa libération.

Six autres chrétiens ont été arrêtés, toujours en Chine, et condamnés par le tribunal de Lincang à des peines allant jusqu’à 13 ans, parce qu’accusés d’appartenir à une secte apocalyptique illégale. Ils ont revendiqué leur innocence, mais en vain. Les autorités ont été jusqu’à menacer leurs avocats de leur bloquer la licence pour le simple grief de les avoir assistés, ce qui est totalement à l’encontre de la loi en vigueur. Mais les avocats ont décidé de ne pas céder aux menaces.

En Egypte, on connaît maintenant le motif pour lequel un groupe de djihadistes de l’Etat Islamique a massacré le chrétien copte de 27 ans, BassemHerzAttalhah : il avait une croix tatouée sur le poignet, selon une tradition séculaire de la région. Les terroristes islamiques l’ont tué d’une balle dans la tête : depuis des années, ils ont décidé de “tuer plus de coptes” : malheureusement cette menace est en train de se réaliser.