Correspondance européenne | 368, Eglise catholique

Imprimer cette page

Église catholique: deux cardinaux et trois évêques rappellent le magistère

Le cardinal Burke, patron de l’Ordre souverain militaire de Malte, le cardinal Janis Pujats, archevêque émérite de Riga (Lettonie), et trois évêques, Mgr Tomash Peta, archevêque de Sainte Marie à Astana, Mgr Jan Pawel Lenga, archevêque émérite de Karaganda et Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de Sainte-Marie d’Astana (Kazakhstan) viennent ce matin du lundi de Pentecôte de rendre publique une Declaration of Truths, « Déclaration des vérités », réaffirmant les enseignements de l’Église concernant les points aujourd’hui les plus mis à mal, jusqu’au plus haut niveau, dans une époque qu’ils qualifient de « confusion et désorientation doctrinales quasi universelle ». L’information et le texte de huit pages sont donnés par le vaticaniste Edward Pentin, dans le National Catholic Register.

Les rappels moraux concernent la procréation, le mariage et visent spécialement la doctrine d’Amoris lætitia. (…)

Mais l’article de la Déclaration le plus fort est l’article 9, qui vise directement la phrase du document d’Abu Dhabi, signé conjointement par le pape François et l’imam d’Al Azhar, du 4 février 2019, portant sur le fait que Dieu voudrait la diversité des religions : « La religion née de la foi en Jésus-Christ, le Fils incarné de Dieu et le seul Sauveur de l’humanité, est la seule religion voulue positivement par Dieu. Erronée donc l’opinion qui dit que de même que Dieu veut positivement la diversité des sexes masculin et féminin et la diversité des nations, de même il veut aussi la diversité des religions ». (https://www.hommenouveau.fr/2882/religion/deux-cardinaux-et-trois-eveques-rappellent-le-magistere-br-a-la-place-du-pape–.htm)