Jeune chrétienne assassinée pour avoir refusé la conversion à l’islam

pg14-donna-islamica
Print Friendly, PDF & Email

Le site français Islam et Vérité nous révèle qu’une jeune chrétienne pakistanaise a été assassinée après avoir refusé de se convertir à l’islam. Sonia Bibi, 24 ans, a été tuée de plusieurs balles dans la tête à un arrêt de bus à Rawalpindi, au Pakistan, le 30 novembre dernier.

Le père de la victime, Allah Rakha Masih, professionnel de santé, a accusé un homme prénommé Shehzad et son ami Faizan d’avoir tué sa fille. Faizan a été arête, mais Shehzad est toujours en liberté. « Shehzad avait menacé de tuer ma fille à plusieurs reprises », a-t-il dénoncé. « Faizan l’accompagnait pour la suivre. Elle a été assassinée pour avoir refusé la proposition ».

En 2018, une jeune femme chrétienne de 25 ans, Asma Yaqoob, est décédée à Sialkot, à une centaine de kilomètres de Lahore, aspergée d’essence et brûlée par un musulman pour avoir refusé de renonce à sa foi et de l’épouser.

Une chasse à l’homme est en cours pour retrouver le suspect, Muhammad Shehazad, tandis qu’un complice présumé, connu seulement sous le nom de Faizan, a été mis en détention, a déclaré l’organisation internationale Aid to the Church in Need (ACN).
Sonia Bibi avait refusé la demande en mariage de Shehzad quelques jours avant sa mort car, dans ce cas également, le mariage aurait entraîné la conversion à l’islam. D’après CAN, on pourrait maintenant craindre pour sa famille car Sonia était femme de ménage et le principal soutien de ses parents.

Neville Kyrke-Smith, directeur national d’ACN au Royaume-Uni, soutient que « le meurtre de Sonia démontre le danger mortel auquel sont confrontées les filles et les jeunes femmes – en particulier celles issues de milieux chrétiens et d’autres minorités – dans des situations où elles subissent des pressions pour se marier et abandonner leur foi », a-t-il déclaré. « Il est urgent que des mesures soient prises pour assurer la sécurité de ces jeunes gens ». « Nous appelons les autorités du Pakistan et notre propre gouvernement à agir maintenant. Sinon, il y aura toujours des cas tragiques comme celui-ci ».

Abbonaz-vous à CE

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les actualités

Nous vous enverrons notre newsletter hebdomadaire entièrement GRATUITE.