Wolfgang Waldstein (1928-2023)

Wolfgang Waldstein (1928-2023)
SOURCE DE L'IMAGE: Centro Studi Livatino (https://www.centrostudilivatino.it)
Print Friendly, PDF & Email

Le 31 octobre 2023, les funérailles de Wolfgang Waldstein, éminent philosophe du droit et catholique exemplaire, décédé le 17 octobre 2023 à l’âge de 95 ans, ont eu lieu en l’église Saint-Sébastien de Salzbourg.

Le comte Wolfganf Waldstein est né le 27 août 1928 à Hangö, en Finlande, dans une famille historique de Bohême, qui comptait parmi ses membres Albrecht von Waldstein ou Wallenstein (1583-1634), général de l’armée impériale assassiné pendant la guerre de Trente Ans, auquel Friedrich Schiller a consacré une célèbre tragédie. Une branche de la famille s’était installée en Russie, mais au début de la révolution bolchevique, le père de Wolfgang, Ludwig Waldstein von Halben, compositeur d’œuvres pour piano et de musique de chambre, s’est réfugié en Finlande, où il a rencontré sa femme, d’origine suédoise. Lorsque l’attaque soviétique contre la Finlande commence à l’automne 1939, la famille Waldstein émigre à Salzbourg où le jeune Wolfgang termine ses études de droit à Innsbruck sous la direction du professeur Arnold Herdlitczka (1896-1984).  En 1964, il devient professeur de droit romain à l’université d’Innsbruck, puis, de 1965 jusqu’à sa retraite en 1992, il enseigne le droit romain et la philosophie du droit à l’université de Salzbourg, dont il est également recteur de 1968 à 1969. De 1996 à 1998, il a également été professeur de Ius commune à la faculté de droit de l’Université pontificale du Latran.

Wolfgang Waldstein est l’auteur d’importantes études juridiques, dont General Theory of Law (Pontifical Lateran University, Rome 2001), dans laquelle il oppose les théories modernes de Kelsen et du rationalisme critique aux théories classiques de Cicéron et des juristes romains. Dans Saggi sul diritto non scritto (Cedam, Padoue 2002), il explique le sens du droit classique romain, qui n’est pas fondé sur des propositions linguistiques définitives, mais adhère concrètement à la réalité dans son devenir. Tout aussi important est le volume Scritto nel cuore. Il diritto naturale come fondamento di una società umana (Giapichelli, Turin 2014), préfacé par Maria Pia Baccari Vari. La première édition allemande, datant de 2010, a été citée à plusieurs reprises par Benoît XVI à l’occasion de son discours devant le Parlement allemand le 22 septembre 2011.

Un sujet qui lui tenait à cœur était celui de ce qu’on appelle la “mort cérébrale”. En 2007, alors que j’étais vice-président du CNR, j’ai publié un livre intitulé Finis Vitae – La morte cerebrale è ancora vita ? (CNR-Rubbettino, 2007), dans lequel, avec des textes d’autres médecins et juristes, j’ai rassemblé les contributions de trois illustres membres de l’Académie pour la Vie: Robert Spaemann, Josef Seifert et Wolfgang Waldstein lui-même, qui, dans son essai, montre que tout être humain, jusqu’à la cessation définitive des signes cardiorespiratoires, doit être considéré comme une personne vivante à tous égards.

Le comte Waldstein était membre de la communauté spirituelle Herz Jesu Gemeinschaft, fondée par le philosophe Dietrich von Hildebrand et fusionnée plus tard avec l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre. Immédiatement après l’unification avec l’Institut, il a été nommé gouverneur général à vie de cette association.  Mgr Michael Schmitz, de l’Institut du Christ-Roi, a rappelé «son amour profond de la vérité, de ses grandes connaissances jurisprudentielles, philosophiques et théologiques, ainsi que de son exemple d’intégrité humaine absolue, de son doux amour du prochain, de sa grande force de volonté et de sa foi profonde et innocente. Lui et sa chère épouse Marie-Thérèse, ‘Esi’ Waldstein (1930-2017), sont inoubliables pour nous en tant que couple marié qui a toujours préservé la splendeur du premier amour et de l’affection conjugale et qui a généreusement partagé cette splendeur avec les autres, y compris ceux qui étaient dans le besoin spirituel et matériel» (https://kloster-engelport.de/blog/nachruf-auf-prof-dr-dr-h-c-wolfgang-graf-waldstein/).

Dès les années 1970, Waldstein avait plaidé pour le maintien de la messe romaine traditionnelle dans un livre sous forme de lettre ouverte à la Conférence épiscopale autrichienne, Hirtensorge und Liturgiereform. Eine Dokumentation (Schaan/Liechtenstein, Stiftung 1977). Il a fait partie des 790.000 premiers signataires de la Supplique filiale au pape François sur l’avenir de la famille remise à la Secrétairerie d’État le 29 septembre 2015 et de la Déclaration de fidélité à l’enseignement immuable de l’Église sur le mariage et à sa discipline ininterrompue, diffusée le 27 septembre 2016 par un groupe de 80 personnalités catholiques, parmi lesquelles des cardinaux, des évêques, des prêtres, des universitaires, des responsables associatifs et des représentants de la société civile. (https://www.corrispondenzaromana.it/80-personalita-cattoliche-in-difesa-della-famiglia-e-della-morale/

J’ai rencontré Wolfgang Waldstein au début des années 90 et j’ai toujours été lié à lui par une grande amitié. Nous partagions l’amour de la Val Badia, où il se rendait chaque été avec sa femme dans la belle maison qu’ils possédaient à La Valle. Je me souviens encore d’une ascension avec lui, au Sasso di Santa Croce, à 2900 mètres d’altitude, commencée de nuit avec arrivée au sommet à l’aube. C’était en août 1994, il avait vingt ans de plus que moi, mais son rythme d’alpiniste était plus rapide et plus sûr que le mien. Mes échanges intellectuels avec lui ont été nombreux et toujours fructueux. En 2010, il a participé à un pèlerinage de la Fondation Lépante au Saint Suaire, auquel il a consacré une étude précieuse (Neueste Erkenntnisse über das Turiner Grabtuch, Christiana Verlag, 2010).

Wolfgang Waldstein était pour moi un exemple d’amour de la vérité, de foi catholique intense et de profonde rectitude morale. Sa disparition est survenue le jour de la fête de Marguerite Marie Alacoque, l’Apôtre du Sacré-Cœur. Quel signe plus significatif de prédilection pour le Gouverneur de la communauté spirituelle du Sacré-Cœur de Jésus ?

Inscrivez-vous à CE

Nous vous enverrons notre newsletter mensuelle

J’autorise le traitement de mes données personnelles tel que prévu par la politique de confidentialité.